Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 16:30

Des effets des stimulations sur le risque de cancer de l'ovaire. Un accroissement très important du risque certes mais un risque qui reste limité à 0.71% et en plus il s'agit de tumeurs "borderline" ie non encore cancéreuses. On note aussi un effort dans cette publi d'éliminer le biais de l'infertilité comme facteur de risque accrû puisqu'ils comparents femmes infertiles ayant été traitées en FIV, femmes infertiles n'yant pas subi de FIV et population normale (les autres...) car figurez vous que parmi les facteurs de risque identifiés, il y a ... la nulliparité et l'infertilité ! Désolée, on fait pas exprès...

Pour info, le cancer de l'ovaire représente environ 3000 nouveaux cas par an en France, touche 1.8% des femmes et est la cause d'un peu plus de 5% des décès. Le pronostic n'est pas forcément très bon car souvent découvert trop tard (mais la PMette, elle, est examinée de l'intérieur tellement souvent, qu'au moins, cela ne devrait pas nous arriver, yep !!!)

 

FIV : Elle double le risque de cancer de l’ovaire non invasif

Human Reproduction / SantéLog

 

La Fécondation In Vitro (FIV) double le risque de cancer de l'ovaire non mortels et non invasifs selon cette étude néerlandaise menée sur près de 30.000 femmes. Néanmoins, ce risque reste faible, de l’ordre de 0,71% chez les femmes ayant eu recours à la FIV. Des résultats principalement liés à la stimulation ovarienne, publiés dans l’édition du 26 octobre de la revue scientifique Human Reproduction, qui ne doivent pas alerter, juste engager à en discuter le cas échéant avec son médecin.

Le cancer de l'ovaire est un cancer relativement rare et, si le risque relatif de développer un cancer est fortement augmenté en cas de FIV, le risque absolu de développer la maladie reste faible. Les scientifiques estiment que le risque en population générale est de 0,45% avant l'âge de 55 ans et de 0,71% parmi les femmes ayant eu recours à la FIV.

Ces chercheurs de l'Institut néerlandais du cancer et de centres médicaux dans tout les Pays-Bas ont évalué le risque de développer un cancer de l’ovaire dans les 15 années qui suivent la FIV en comparant ce risque aux risques de cancer dans la population générale et chez les femmes qui avaient des difficultés à concevoir, mais qui n’avaient pas subi de FIV. Les chercheurs constatent que le groupe « FIV » est plus de 4 fois susceptible de développer des tumeurs de l'ovaire, qualifiées de « borderline » par les auteurs, c’est-à-dire, non encore cancéreuses, en comparaison  comparé au groupe non-FIV. Cependant ce risque accru ne concerne pas, précisent les auteurs, des tumeurs cancéreuses.

Comment la stimulation ovarienne lors d'une FIV impacte le risque à long terme de cancer de l'ovaire, c’est ce que cette étude de cohorte a examiné précisément sur 19.146 femmes qui avaient subi un traitement par FIV aux Pays-Bas entre 1983 et 1995. Leurs données ont été comparées à celles d'un groupe de 6.006 femmes présentant des difficultés à tomber enceintes mais qui n'avaient pas subi de FIV et aux taux de la population générale. Les participantes ont été suivies pendant une durée médiane de 14,7 ans.

A la fin de l’étude, 77 cas de cancer de l'ovaire avaient été identifiés dans la cohorte totale de 25.152 femmes, dont 61 cas dans le groupe FIV et 16 dans le groupe non-FIV. En comparaison des taux en population générale:

·         la cohorte totale présente un risque accru de 43% de cancer de l'ovaire (SIR- ratio d'incidence standardisé) :1,43 IC: 95% de 1,12 à 1,78)

·         le groupe FIV présente un risque accru de 59% de cancer de l'ovaire (SIR : 1,59 IC: 95% de 1.21 à 2.4)

·         le groupe des « non-FIV » ne présente aucune augmentation significative de cancer de l'ovaire -lorsqu'il est analysé séparément de la cohorte totale- (SIR : 1,02 IC : 95% de 0,59 à 1,66)

Lorsque les chercheurs analysent les données selon le type de cancer de l'ovaire (non mortel ou invasif), ils constatent que:

·         le groupe FIV présente un risque accru de 93% de cancer de l'ovaire non invasif (toujours par rapport à la population générale) (SIR : 1,93, IC : 95% de 1,31 à 2,73)

·         le groupe des « non-FIV » ne montre aucune différence de risque de cancer de l'ovaire non invasif (SIR 0,67, IC 95% 0,18 à 1,71)

·         le risque de développer un cancer invasif de l'ovaire n’augmente pas significativement, quel que soit le groupe, FIV ou non FIV, par rapport à la population générale (SIR : 1,35, IC : 95% de 0,91 à 1,92 et SIR : 1,24, IC : 95% de 0,64 à 2,17, respectivement)

Le seul groupe avec un risque significativement accru de cancer de l'ovaire s’avère, à l’issue de l’analyse, le groupe FIV suivi pendant 15 ans ou plus (SIR : 3,54, IC : 95% de 1,62 à 6,72). Cependant, seulement 9 cas de cancer de l'ovaire ont été observés dans ce groupe.

Le groupe FIV présente un risque accru de 114% plus élevé de développer un cancer de l'ovaire (HR : 2,14 IC : 95% de 1.07 à 4.25), ce qui équivaut à un peu plus d’un doublement du risque et de 323% plus élevé de développer un cancer de l'ovaire non invasif (HR : 4,23 IC : 95% de 1,25 à 14,33) ce qui équivaut à multiplier le risque par un peu plus de 4.

Les chercheurs concluent que leurs résultats donnent raison à certaines inquiétudes mais que d'autres études de cohorte restent nécessaires. Les femmes qui pourraient être préoccupées par les différents risques liés au recours des FIV passées ou présentes devraient en discuter avec leur médecin spécialiste ou généraliste.

 

Source: Human Reproduction (2011) doi: 10.1093/humrep/der322 First published online: October 26, 2011 Risk of borderline and invasive ovarian tumours after ovarian stimulation for in vitro fertilization in a large Dutch cohort.

Partager cet article

Repost 0
Published by 6cellules - dans Un peu de science
commenter cet article

commentaires

emily 02/08/2012 20:34

Pas de souci ! J'avoue avoir bloqué sur cette phrase mais je ne suis pas sentie blessée.
"Résultats cliniques stables" pour moi ; je vais pour le mieux !

6cellules 04/08/2012 12:47



Tant mieux! porte toi bien alors et tu es la bienvenue sur ce blog ! Apo



emily 02/08/2012 16:21

Je me permets de réagir à cet article, afin d'apporter une petite précision. Je voulais le faire il y a quelques jours, puis je me suis ravisée mais la fin de la phrase "en plus il s'agit..." me
pousse à le faire. Lorsque j'ai arrêté la pilule pour essai bébé, j'ai eu très mal aux ovaires. Divers rdv médicaux et examens, gros kyste décelé. Ablation des ovaires. Analyse de la tumeur :
borderline. J'ai été soignée comme pour une tumeur cancéreuse, donc chimio, ablation de l'utérus et des chaînes ganglionnaires...
Nous n'avions pas d'enfant, j'avais 30 ans, c'était il y a 1 an.
Désolée pour la longueur mais je pense nécessaire de préciser qu'une tumeur borderline n'est pas anodine...j'aurai tellement que ce soit le cas !
Bonne continuation, bon courage pour la suite

6cellules 02/08/2012 17:25



Merci pour ton commentaire, et ta remarque. Je suis désolée et espère ne pas t'avoir blessée, le "en plus il s'agit" faisait référence à ce qui est écrit dans cet article où ce type de tumeurs
est considéré comme "pas encore cancéreuses" mais cela peut évoluer très vite bien sûr et nécessiter le traitement que tu as eu. Cela doit être très dur et je suis vraiment désolée si mon propos
t'a irritée ou blessée... J'espère que tu vas "bien" aujourd'hui et que tu pourras, par un chemin ou un autre, devenir mère.  Bon courage à toi aussi. Apo



Kaymet 25/07/2012 23:04

Je suis contente de lire ce type de résultats - non pas contente de l'impact des FIV, bien sûr, mais contente de lire des résultats d'étude qui semblent transparents; et de ne pas juste avoir des
'mais non, bien sûr qu'il n'y a pas de risques' qui sont tellement fréquents.
J'aime comme il prennent tout plein de pincettes pour ne pas affoler les gens - et ils ont bien raison. On a vite fait de se faire des films avec les chiffres, bien plus que nécessaire. Alors que
dans ce cadre les chiffres ne sont que ça, des chiffres, qui donnent une indication, mais qu'il ne faut pas non plus prendre au pied de la lettre (au pied du chiffre? ;) ), et surtout pas en valeur
relative...

Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives