Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Il est temps de raconter notre histoire FIVesque. Un parcours du combattant, à la fois similaire et différent des autres, un parcours semé, pour l'instant, de beaucoup de pleurs, de douleurs, de
désespoir mais aussi d'espoir(s). L'espoir fou, peut-être irréaliste, d'arriver à avoir ce bébé et à fonder notre famille. L'espoir qui s'amenuise avec les échecs et les coups bas. Rester debout,
la tête hors de l'eau, se battre encore et encore, y croire...

Notre histoire fivesque donc... Retour sur les épisodes précédents...

Nous sommes un "jeune" couple même si on a 80 ans à nous deux, à peu près également partagés... L'envie d'un bébé est venue très vite tout en sachant dès le départ que cela serait compliqué...
Quelques jours de retard au début de notre histoire et la question d'un bébé a donc été évoquée avec une réponse commune, à peu près simultanée: "c'est très tôt par rapport à notre jeune histoire
de couple mais cela serait bien". Le test de grossesse s'étant révélé (bien évidemment, mais j'étais encore naïve!) négatif, cela a permis de commencer à en parler et de décider de se laisser
quelques mois (le temps de construire et qui sait, de laisser la place à la chance avant de passer aux choses sérieuses?).

Novembre 2010 - Eté 2011

 

Dame Nature et la chance nous ayant snobé, les choses sérieuses commencèrent fin 2010: premier rdv ensemble chez ma gynéco de ville, premières batteries de test (les Huhner & co...), premiers
verdicts sans appel et premiers frottements avec un monde médical déshumanisé ("Vous n'êtes pas compatibles" me balança un quelconque biologiste un jour au téléphone. Ah cool, on fait comment
alors ??!). Ok on part en voyage, sans doute les derniers vrais moments d'insouciance, un océan plus loin, pour oublier ces mauvaises nouvelles, même si on n'espérait pas trop autre chose.
Quelques mois passent, quelques nouveaux examens, bilans hormonaux, et nous voici à la réunion d'information du centre PMA, choisi entre deux après tirage au sort ou presque. il fallait bien en
choisir un... Dans tous les cas, on part direct en FIV-ICSI, pas de temps à perdre à notre âge et vu la situation. On imagine démarrer un premier essai à la rentrée après l'été, mais pour de
multiples raisons (le centre traîne à envoyer les ordonnances, un IMC soudainement jugé trop bas par le centre, un we à Paris et un J1 bizarrement en avance...), bref la 1ere FIV sera pour mi
novembre. Indications de départ: Oligozoospermie très sévère (suite notamment à un cancer du testicule et orchidectomie) et utérus en T (volume considéré compatible avec une grossesse mais risque
de fausse-couche accru) + nos quarantaines débutantes bien sûr. On cumule les handicaps mais on y croit.

Novembre-Décembre 2011 / FIV-ICSI 1

 

Protocole court (Cetrotide, Gonal, Ovitrelle), 10 jours de stim, ponction (douloureuse) de 3 ovocytes, 2 embryons obtenus et transférés à 4 cellules, aucune accroche. On avait même tenté
l'acupuncture pour booster Mme et Mr A ! Pds négative le 17 décembre 2011. Joyeux Noêl !

Février-Mars 2012 / FIV-ICSI 2

 

Froid et neige sur l'Europe, nous voici pour un joli we à Venise, persuadés qu'il s'agit de notre dernier we avant longtemps cause grossesse (annoncée allongée ou en tout cas au strict repos)
puis bébé. Démarrage de la stimulation le 14 février (Saint Valentin, hautement symbolique ?). Protocole identique, 10 jours de stim (admirez la régularité de la cocotte !), ponction (atroce, par
Le Boucher) avec recueil de 2 malheureux ovocytes (tout ça pour ça ??!), 1 seul embryon obtenu et transféré (notre 6 cellules qui inspira le nom de ce blog), pas d'accroche. Grosse déprime...
Faire sembler de continuer à vivre, des déplacements, du boulot par dessus la tête, jusqu'à quand ? Création du blog en mai 2012 pour continuer les échanges avec la communauté des PMettes, dont
l'aide est précieuse dans ce parcours du combattant, et diffuser quelques informations scientifiques sur la PMA (déformation professionnelle).

Août 2012 / FIV-ICSI 3

 

Vacances d'été avancées cause FIV en août à la réouverture du centre PMA, on tente de se reposer, de se détendre sous les embruns océaniques. Avant le grand retour en PMA après 5 mois de pause,
tellement éprouvés par ce combat et tellement envie que cela marche. Cure d'un mois de DHEA avant le début de la stim sur les conseils d'un gynéco PMA extérieur au centre (chut !!!) et séances
d'acupuncture pour Mme A depuis fin mai. Et aussi cure de vitamines naturelles pour Mr A sous la forme de jus de fruits frais maison (pomme-orange-carotte, recette brevetée !!). La stimulation
démarre un jour incertain (J1 or not J1 ?), toujours Gonal, Cetrotide, Ovitrelle, mêmes doses, 9 jours de traitement. Ponction sous AG (enfin !): 10 ovocytes recueillis et micro-injectés, 7
embryons à J2, 6 embryons à J3, 4 vaillants mousquetaires-blastocytes "très beaux" à J6 ! Deux embryons sont transférés le 20 août, et les 2 restants ont été vitrifiés "au cas où". Prise de sang
le 31 août: taux de bHCG à 3. Echec, encore une fois. Toucher le fond, perdre espoir, perdre courage.

Longue pause et attente...

 

Il nous reste 2 embryons vitrifiés. En octobre 2012, nous allons consulter dans une clinique parisienne une spécialiste de l'environnement utérin qui me prescrit un traitement pour plusieurs mois
afin d'améliorer le volume de l'endomètre, jugé très insuffisant. TEC prévu au printemps 2013, le temps que l'endomètre atteigne des valeurs normales (5 mois minimum). Espérer que les résultats
soient au bout du chemin. Essayer de ne pas sombrer, rester soudés dans l'adversité même si ce n'est pas facile certains jours quand la situation différente et bancale (j'y reviens certains jours de ras-le-bol mais nous vivons une situation de "famille décomposée" suite à adoption) de notre couple nous
sépare. Face à l'angoisse de l'échec final possible et à l'angoisse de devoir vivre avec ce regret de ne pas avoir d'enfant et avec tout ce qu'il y a autour de douloureux...

Septembre 2013 / TEV1-FIV-ICSI3

Après des mois de traitement pour l'endomètre et une tentative ratée en mai, le TEV se déroule en septembre. Dans des conditions apocalyptiques eu égard à l'attitude odieuse du grand ponte du centre PMA. Résultat négatif et changement de centre dans la foulée !

Octobre 2013 - Février 2014

Examens divers et variés et dossiers en cours pour changer de centre PMA pour la 4ème et dernière en France FIV de couple. En parallèle prise de contact à Barcelone pour tenter une IAD "en attendant". Mais un petit kyste donc on attend et ce sera finalement directement la 4ème FIV en France. Une année 2014 qui devrait être chargée en moments forts alors un bonheur de plus serait le bienvenu..

Février-mars 2014 / FIV-ICSI4

Démarrage en trombe fin février sur un cycle raccourci avec un J1 très en avance... Stress, espoir, doutes et terrible envie que cela marche, notre dernière chance d'un bébé de nos gamètes. Chances jugées assez minces par le nouveau centre PMA face à notre double problème médical et à notre âge qui a avancé entre temps... C'est quand tout semble perdu et que les troupes frôlent l'épuisement qu'on gagne parfois des batailles non ? 3 jolis petits embryons implantés le 12 mars. Espérer, rester lucide, espérer, le vouloir si fort, y croire, rester lucide, espérer... Printemps, seras tu là pour nous ?

 

Mai-Juin-Juillet 2014

 

Barcelone en vue. Cycles d'attente, de démarrage de stim, d'arrêt brutal cause kyste ou progestérone trop élevée. Méandres et vissicitudes de la PMA... Trop bien connus. Entre temps, un mariage dans l'intimité, juste nous, une maison achetée, celle censée voir grandir notre enfant. Partir à Barcelone un lendemain de déménagement, laisser tout en plan, se prendre à rêver d'y revenir un jour en week-end avec notre bébé... IAD1... Enfin, après de si longs mois d'attente. L'esprit catalan nous portera-t-il enfin chance et nous permettra-t-il de réaliser notre rêve ? Jurer d'apprendre à cuisiner les croquetas si cela marche, pour garder un coin de Catalogne et d'Espagne (qui "pousse déjà sa corne" là où nous habitons), au sein de notre coeur.

 

La suite ?

 

17 juillet: Nouvel échec, IAD1 is over. Comme s'il avait été raisonnable d'espérer que cela change. La suite ? Une nouvelle, seconde et dernière IAD prévue en septembre. Puis le double don, "ne plus perdre de temps à vos âges" dit le médecin de Barcelone... Mais l'espoir s'en est allé, la fatigue et le doute se sont installés. L'emménagement dans la nouvelle maison est pourtant terminé, avec la chambre "en plus" qui attend. Que deviendra-t-elle ? Que deviendra cette nouvelle maison ? Un enfer (une semaine sur deux) pour moi, ou un jour une maison du bonheur ?

Partager cette page

Repost 0
Published by

Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives