Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 11:20

Suite des chroniques de la vie d'une PMette ordinaire. Le corps a ses raisons que la raison ne connaît pas. Le corps souffre et se venge... Bref, j'ai mal partout et ne suis pas du tout en
forme...


 


Depuis maintenant 3 jours, d'intenses douleurs dans le ventre. Qui ont démarré comme des douleurs de règles (mais carabinées et sans effet du médicament que je prends habituellement les rares
fois où c'est nécessaire). Couplées à un ventre genre fin de stim, gonflé, lourd, intouchable. Genre ventre gonflé et proéminent comme une femme enceinte, ce que je ne suis pas, rappelons le.
Douleurs qui ont ensuite envahi le ventre, de bas en haut. Avec par moments des spasmes qui me plient en deux, j'ai mal en marchant (le moindre soubresaut de mon pas pourtant léger résonne là
dedans...), assise, couchée, debout.


Pas d'explication à ces douleurs et sensations côté cycle, puisque je suis à quelques jours avant l'ovulation et de toutes façons, je n'ai jamais rien ressenti dans ces moments là, je suis
toujours épatée par les filles qui disent qu'elles savent quand elles ovulent... Pas d'explications genre gastro ou indigestion non plus, pas avalé grand chose depuis 2 jours tellement j'ai
l'impression que le moindre truc qui entre va faire exploser le tout ! Et sachant que j'ai attrapé un rhume carabiné il y a une semaine, moi qui d'habitude résistait à tout (ou presque!!).


Bref, est est ce mon corps qui sature ? Qui dit stop ? Fatigue et tensions accumulées, ras-le-bol, hypersensibilité et affaiblissement par rapport à tout ce qui peut traîner ?


Peut-on imaginer sinon qu'il y a une sorte de mémoire du corps qui fait que je ressens ces symptômes de fin de stimulation, quand on a l'impression que les ovocytes en folie et excités sont la
cause d'un ventre qui n'est plus que douleurs et tensions internes ? Evidemment, au delà de la douleur et du fait que je me traine (et je n'aime pas ça), je sais que si j'avais mal au pied/au
bras/au genou, cela m'inquiéterait moins. Mais désormais et eu égard à nos projets et à nos difficultés, tout ce qui touche ou concerne la "zone" m'inquiète car je me demande ce qui se passe
inside me et si un nouveau souci ne va pas apparaitre (l'ami Google évoque des douleurs en cas d'endométriose, manquerait plus que cela!).


Bref, le corps se venge-t-il de tout ce qu'il subit depuis un an, le corps sature-t-l de tous ces traitements et souffrances infligées ? Ou alors le corps a t il une sorte de mémoire ou peut il y
avoir une sorte d'effet retard du Gonal qui ferait une sorte de stim à retardement avec ovaires en transe qui expliquerait en partie les sensations du moment ?


Bref, c'est la fête !
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 09:29

Chronique de la vie ordinaire d'une PMette. Des rendez-vous médicaux avec des spécialistes censés apporter des pistes d'explication (et des solutions???) et des annonces de naissance balancées
par mail qui font mal. Allez, bonne semaine, la vie continue (enfin la nôtre avec son lot de rdv, d'espoirs déçus, de boules au ventre)...


 


Un lundi pas comme un autre... Rdv aujourd'hui chez une soi-disant spécialiste des utérus à la noix (ie DES, mais il y en a d'autres pas DES et aussi à la noix). Mardi prochain, un autre rdv avec
une spécialiste de l'implantation utérine à Paris cette fois (et oui les provinciaux montent à la capitale pour se faire soigner, douce France décentralisée...) Le stress qui monte, j'attends
tellement de ces 2 rendez-vous pris en octobre, j'ai tellement perdu espoir et tellement l'impression que la spirale infernale des échecs risque de nous mener tout en bas du bout du trou... Celui
du verdict disant que ben non, dommage, la faute à pas de chance, mais ça ne marche pas. Je reviendrais avec un edit pour vous conter (ce soir si j'ai le temps) les conclusions de ce rdv... Mais
le moral n'est pas au top, il faut bien avouer...


 


Ah j'oubliais aussi, un lundi qui commence par un petit mail... Un couple d'amis (enfin de connaissances d'avant, devrais je dire car pas vu depuis 1 an et aucun contact mail ou tel non plus) qui
annonce la naissance de leur 3e !!! Avec photos à l'appui hein, et les grands frères sont contents aussi. Oh comme c'est mignon tout plein. On se réjouit avec eux ? Pas la moindre news depuis des
mois et là, comme si cétait bien naturel, prends toi ça dans la tête ! Je fais quoi, je leur envoie l'écho de mon utérus en T et le récit de mes dernières ponctions + faire-part de non-vie de nos
8 embryons qui ont tenté leur chance ? Ou je leur dis que nos 2 eskimaux vitrifiés seront sans doute ravis de jouer avec leur tribu un jour s'ils parviennent à naître ????


 


Edit du soir:


Rdv chez cette gynéco bien passé, très aimable, à l'écoute, honnête, réactive. Qui a regardé notre dossier. A appelé devant nous pour demander à un confrère de recevoir une de ses patientes: je
vais donc aller faire une écho chez The spécialiste des utérus bizarres de la ville. Selon elle, il y a matière à garder espoir même si on cumule 2 problèmes majeurs et la dernière FIV est très
encourageante (récolte et culture prolongée) et je réagis bien au traitement de stim. Mais, il ne faut pas se voiler la face: personne ne sait comment favoriser la nidation. Ainsi de l'aspegic
& co: rien n'a prouvé leurs effets sur la survenue de la grossesse ! Donc l'écho permettra d'en savoir plus sur l'utérus, l'endomètre, la vascularisation mais rien n'en découlera comme
traitement... On ne sait pas faire ! La Nature garde la main (fuck DNLP...). Il reste un point sur lequel jouer: la stim (ou pas) avant le transfert. Ou si FIV 4 il devait y avoir, le fait de
transférer des embryons frais ou pas. Reste que comme elle nous l'a confirmé, impossible de dialoguer avec notre centre actuel. Ils ne parlent pas aux patient(e)s mais pas plus à leurs confrères
donc. Quand on vous dit (Lilou, Eve, moi) que Dieu sait tout !!! A la question judicieuse de Mr A (qui avait réfléchi à plein de questions intelligentes, contrairement à moi...): la DHEA peut
aider, mais celle ci étant interdite en France, il ne lui est pas possible de recommander son usage... A bon entendeur... Je vais rajeunir moi je sens, déja que je fais une cure de compléments
alimentaires spécial belle peau (bien attaquée et desséchée avec les stim)...


Autre remarque qui me concerne directement: je ne DOIS pas culpabiliser et endosser la responsabilité des échecs et de notre infertilité qui est commune (morpho/biologiquement en plus, il y a
souci des 2 côtés, voire une infertilité masculine au départ) et l'affaire du couple, toujours! Et je dois me laisser porter et lacher prise (gné, qu'est ce donc que cela ???). Un psy ? ou
pourquoi pas du yoga m'a t-elle dit ?? Et tout ça, alors que j'avais l'impression d'être super zen, que je n'étais pas particulièrement stressée par ce rdv en lui même, que Mr A était à côté et
que j'avais l'impression de parler de tout cela comme la fille qui assure et assume super top du feu de dieu. Bref, cela se voit comme un nez au milieu de la figure que je suis complètement
angoissée et au bout du rouleau... Voilà qui est dit. Et pourtant j'avais l'impression de super bien jouer la fille zen... J'en conclue que tous les gens que je croise et connais un peu et qui me
disent ces derniers mois: "Oh, tu as l'air fatiguée" / "Oh tu as maigri" / "Tout va bien, on ne te voit plus? " voient la même chose et que je ne ressemble plus à rien (en tout cas pas à celle
que j'étais avant ce parcours du combattant)... Peut-être pour ça que les embryons veulent pas rester ?


 


 


 


 


 


 


 


 


 
Partager cet article
Repost0

Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives