Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 13:28

A propos de mes angoisses si cela ne marchait pas, à propos de bioéthique, de misogynie, de science qui n'avance pas si vite et de loi qui stagne... Une pensée un peu chagrine me traversa l'esprit en ce matin d'août et d'attente: si cela ne marche pas, que nous reste-t-il, quelle alternative, quelle option, quelle autre chance ? Si on réfléchit bien, en l'état de la science et de la loi: RIEN... Je m'explique: Nous sommes en FIV-ICSI, la cause (celle qui est connue du moins depuis le départ) d'infertilité masculine est censée être jugulée par l'ICSI, la réponse à la stimulation semble correcte au fil des tentatives, la récolte ovocytaire (si on se donne les moyens de la faire sans trop de souffrances) et la maturité des ovocytes satisfaisantes, le taux de transformation Ovocytes / Embryons pourrait être bien pire, nos embryons survivent à la culture prolongée (pas tous certes mais il en reste). Donc s'il devait ne pas y avoir d'accroche cette fois encore, c'est que c'est "là" que ça coince, après le transfert. Pas de surprise absolue, l'utérus en question n'est pas top qualité ou du moins top configuration (utérus en T distilbène) même si jugé d'un volume suffisant et compatible avec une grossesse. Mais à ce stade là, que peut on faire de plus ? Nul (et surtout pas les médecins) ne semble connaître les mystères et la recette magique pour assurer une nidation: on peut bien se gaver de progesterone pour assurer un terrain favorable et d'aspirine pour augmenter la vascularisation, faire de l'acupuncture pour optimiser les flux énergétiques et de l'ostéo pour préparer morphologiquement le terrain (j'ai tout bien fait comme il faut, tout tenté, tout essayé !), se reposer, se détendre, s'y consacrer ou ne pas trop se focaliser: on ne sait pas ce qui fait que les embryons s'accrochent (ou pas). Et on se sait pas comment contourner cette étape et de toutes façons, on ne sait pas faire sans ventre féminin pour faire grandir un bébé ! Et voilà où ça peut sonner le glas de nos espoirs, de nos efforts, de nos envies. Si on peut et sait aider à avoir plus ou de meilleurs ovocytes et/ou spermatozoïdes (via les stim, l'ICSI ou le don...), là, il n'y a plus de solution. La gestation pour autrui est interdite en France, l'utérus artificiel n'existe pas. Alors on fait quoi nous ? Comment font les couples qui ont un problème à ce niveau là, sur lequel ni la science ne sait, ni la loi ne veut agir ?

Si j'ai choisi ce titre, c'est parce que le choix de la culture prolongée des embryons était clairement dans l'objectif de comprendre "à quel moment" ça "coinçait". Oui et c'est bien et nous donne aussi de meilleures chances d'implanter les meilleurs embryons, les plus viables, ceux qui ont passé le cap des premiers jours et semblent vaillants et parés pour la suite. Mais le jour de cette décision prise lors d'un rdv quémandé pour débriefer l'échec précédent avec The grand ponte du centre, j'en ai pris plein la gueule avec des réflexions dans le genre "nous, on a bien travaillé" dit par ce très délicat et très misogyne médecin en regardant Mr A. Sous-entendu: c'est ELLE qui foire le coup. Alors oui je me sens sur la sellette et je m'attends si cela ne marchait pas, à ce qu'on me fasse comprendre que c'est moi la fautive, l'incapable. Alors oui comme dirait Mr A "on les emmerde, c'est un c..., je t'aime" et lui bien sûr ne me fera jamais ce reproche. Mais si cela ne marche pas, qu'est ce qu'il nous reste ? Nos yeux pour pleurer ?

 

Alors parfois la rage m'envahit: pourquoi moi, personne ne sait comment résoudre "mon" problème (partagé bien sûr par beaucoup d'autres femmes suite à ce p... de distilbène, à un cancer, ou à divers autres maladies, je ne suis pas la seule).

Pourquoi aucune recherche, aucun labo ne semble s'être beaucoup penché sur les solutions type utérus artificiel ?

Pourquoi la loi n'autorise-t-elle pas la gestation pour autrui sur indication médicale et de façon strictement encadrée ? Bien sûr, loin de moi, l'idée de vouloir favoriser une espèce de "commerce" ignoble du corps humain mais n'y a t-il pas un altruisme aussi beau dans le fait de donner ses gamètes ou un de ses organes que dans le geste de "prêter" son utérus à une femme qui en a un malformé ou qui n'en a plus ? Y compris au terme d'un "juste" et tout à fait normal dédommagement pour l'investissement moral et physique que cela représente pour cette femme mais au nom de la solidarité. Par exemple, dans d'autres pays, le don d'ovocytes est rémunéré, cela me parait plus que normal quand on sait ce que cela signifie pour les femmes qui font ce geste, et il y a donc plus de donneuses. Il suffit comme dans les essais cliniques (pharmaceutiques ou cosmétologiques) d'encadrer les choses et de prévenir le fait que certains y voient une source de revenu. Il doit s'agir de compensation mais elle est légitime à mon avis.

 

Derrière tout cela, cet immobilisme et ces considérations bien-pensantes offusquées, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il y a le relent d'une vieille culture catho-chrétienne et d'un vieux réflexe misogyne et des enjeux de pouvoirs et de représentation de la société qui dépassent ces questions là. Parce que c'est tellement mieux de renvoyer les femmes à leur "responsabilité" et à leur "faute" sur ces problématiques de fécondité, de gestation... Je rappelle que dans certains pays d'Afrique, certains hommes "punissent" et mutilent leurs épouses si elles ne parviennent pas à leur donner un enfant et surtout un fils et que cela a été toléré pendant longtemps par tous dans ces pays là. Ici, on répudiait bien les reines infertiles ou qui n'enfantaient pas de garçons... Bien sûr, l'infertilité, c'est d'abord la faute des femmes, of course !

Alors oui j'enrage de voir la stérilité (c'est le cas de le dire !) des débats sur la loi de bioéthique avec tous ces pseudo-pontes qui se masturbent le cerveau avec des questions tellement dépassées parfois, de voir que rien n'a vraiment avancé depuis 1994 et je précise que ces questions là ne sont ni de droite ni de gauche et que ce n'est pas dans un stérile (encore !) débat politique qu'il faut chercher les réponses mais dans la société qui évolue, dans la science qui apporte de nouvelles solutions et en faisant avancer les lois qui ont bien trop souvent un train de retard (version SNCF donc cela fait beaucoup de retard!). Et j'enrage de voir tout ce qu'on interdit au nom d'une morale qui ne prend pas beaucoup en compte la souffrance de ceux (les infertiles et bien d'autres sur d'autres sujets) qui vivent ces questions là dans leur quotidien et qui voient leur avenir en pointillé. Voilà c'était mon coup de stress du jour qui s'est transformé en coup de gueule !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by 6cellules - dans What else
commenter cet article

commentaires

Marie-Ève 23/08/2012 15:55

En voici une (qui désirait vivre la grossesse, mais pas avoir d'enfant ) : http://aupaysdescigognes.blogspot.ca/ (sa 2e expérience, je ne trouve pas le lien de sa première expérience)

Et une entrevue qu'elle a donnée (je ne sais pas si tu pourras la visionner) : http://www.radio-canada.ca/emissions/c_est_ca_la_vie/2011-2012/Entrevue.asp?idDoc=173888

On en croise quelques-unes sur les forums canadiens et toutes ont envie de poser un geste altruiste, mais on surtout envie de revivre la grossesse...

C'est comme l'adoption, à la base, c'est un geste égoïste. C'est pour nous que nous le faisons, pour comble notre besoin, pas pour sauver un enfant. Ça c'est la raison "socialement acceptable". :o)

6cellules 23/08/2012 17:34



Je viens de parcourir son blog et je suis impressionnée. C'est magnifique de voir de tels gestes (oui il y a peut être la part égoiste de vouloir vivre une grossesse mais quand même, je vois cela
comme un superbe cadeau et de la pure générosité de coeur plutôt qu'un geste égoiste) ! Et c'est tellement regrettable que de ce côté ci de l'Atlantique, cela ne soit pas autorisé... J'espère que
nous n'en aurons pas à réfléchir à cette alternative et que mon corps va faire son job... APo



jugib 23/08/2012 14:15

Comme je te comprends ... ! Et comment pouvons nous encore confier ce moment si difficile de nos vies à un biologiste qui manque si singulièrement d'empathie ...

Déjà, je n'en reviens pas qu'il aie accepté de transférer 2 blastos ... mais je croise tout ce qui est croisable pour que ça fonctionne !!!

6cellules 23/08/2012 16:52



Je crois qu'on n'a pas le choix de confier ce moment comme on ne sait pas faire tout seul.. J'espère que le transfert de 2 blasto ne signifie pas qu'ils y croient peu et qu'ils sont sceptiques
sur les chances d'accroche... Mais nous on y croit et on espère, j'espère qu'on ne tombera pas de très haut dans une semaine... Apo



Nana 22/08/2012 23:20

Je partage ton point de vue, je trouve cela lamentable ce tel retard que nous prenons alors que la recherche pourrait faire avancer les choses pour beaucoup de femmes...Mais tant qu'on arrêtera pas
de juste balancer que c'est de la faute des femmes qui s'y prennent trop tard et d'autres conneries du genre, je crains malheureusement que ça ne fasse pas avancer le prolème...

6cellules 23/08/2012 11:43



Malgré les progrès énormes en quelques décennies, on se rend compte que certaines visions n'ont pas changé. Et je ne suis pourtant pas une féministe acharnée loin de là ! Apo



Kaymet 22/08/2012 20:51

Tu as bien raison je trouve. Ce sont des sujets certes compliquées, mais les questions ne se posent jamais ni clairement ni pour les bonnes raisons - et surtout les choix politiques sont souvent
fait par des gens qui n'y connaissent pas grand chose, en tout cas qui ne l'ont vécu ni de près ni de loin.
Je suis aussi révoltée par l'attitude du médecin. Bien évidemment ce n'est aucunement ni de ta faute, ni de celle de Monsieur A. Quelle connerie de sous-entendre des trucs pareils.
Bonne couvade ma belle

6cellules 23/08/2012 11:45



Comme en fait tout cela relève plus du bricolage que de la science exacte, c'est toujours plus facile de considérer que c'est le "patient(e)" qui pose pb. Quant aux législateurs et grands
réfléchisseurs, en effet, je ne pense pas que beaucoup de nos sénateurs et députés, vu leur grand âge en moyenne, ait beaucoup vécu cela de près ou se sentent très concernés ! 



nélia 22/08/2012 19:01

Je suis aussi révoltée par l'archaisme de la France, c'est trop dur de s'inspirer d'autres pays, trop dur d'avancer ? Je dois être trop naîve, je ne sais pas.Je t'envoie toutes mes pensées toutes
croisées.

6cellules 23/08/2012 11:41



Il y aurait tant de choses à faire avancer... Merci pour les pensées croisées et tant pis pour les noeuds !! Apo



Marie-Ève 22/08/2012 17:33

Je partage ton avis et te souhaite que cette FIV t'apporte enfin ce que tu désires...

J'aimerais tellement voir la gestation pour autrui autorisée dans nos pays. Au Québec, il y a un flou juridique à ce niveau. C'est donc, techniquement, pas illégal. Ce qui l'est, c'est la
rémunération. C'est très complexe et l'adoption de l'enfant par la mère biologique est longue et complexe... Rare sont ceux empruntant ce chemin!

Il me semble que si c'était bien encadré, ça pourrait bien se faire! Loin de moi l'idée d'en faire un commerce... Mais pour les femmes désirant vivre cette expérience de mère-porteuse (et il y en a
qui désirent revivre une grossesse, mais pas avoir d'enfant de plus à la maison!!!), on devrait les aider, trouver des facilitateurs et des façons de protéger la femme et le couple désirant un
enfant... Pas leurs mettre des bâtons dans les roues!

Et pour ce qui est de ta responsabilité... C'est tellement simple de jeter le blâme sur une personne quand on a pas d'explication... Pas fort pour un professionnel...

Je croise les doigts pour qu'enfin ça fonctionne!
Bises

6cellules 23/08/2012 11:47



je n'avais jamais réfléchi aux femmes souhaitant vivre une nouvelle grossesse mais ne souhaitant pas d'enfant, cela me parait un peu surréaliste mais peut-être y en a t-il. Je le vois plutôt
comme un geste altruiste mais tout est envisageable si on voulait vraiment être un peu ouvert d'esprit et chercher les solutions plutot que d'imposer un cadre et une vision dépassés... J'espsère
que tout va bien aller pour toi. Apo



Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives