Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 12:48

Repos ou pas après un transfert... Une étude intéressante publiée dans MBR Infos.

 

A méditer à quelques jours de notre TEC (si celui ci peut avoir lieu, si la progesterone le veut bien, si les embryons se décongelent bien et si, stress du jour, pas de suspicion de petite infection...)...

 

 

Le repos au lit apres le transfert embryonnaire affecte négativement les résultats de la FIV : une étude prospective randomisée.

 

Simplifier l’organisation sans nuire aux résultats et peut-être les améliorer !

 

Titre de l'article initial

Bed rest after embryo transfer negatively affects in vitro fertilization: a randomized controlled clinical trial

Auteur de l'article initial : Sharayu Gaikwad

Référence de l'article initial:  Fertility and Sterility, 2013, in press

Rédacteur MBR Info: O. Pirello

 

Le repos au lit après transfert embryonnaire est une pratique très répandue dans les centres de PMA sans pour autant avoir de preuve scientifique de son intérêt. Certaines études suggéraient un effet négatif du repos mais aucune étude n’a évalué l’impact du repos sur le nombre d’accouchement.


Objectif :

Evaluer l’intérêt du repos allongé 10 mn après un transfert embryonnaire dans le cadre du don d’ovocyte.

 

Méthode :

Etude prospective randomisée de mai 2011 à novembre 2011, l’ensemble des Transferts était réalisé par le même praticien. 326 patientes entre 25 et 39 ans ont été inclues au cours de leur premier cycle de FIV

86 patientes ont été exclues : (fibrome, ATCD de FCS à répétition, hydrosalpinx unilatéral ou bilatéral BMI>28, cas de transfert d’embryon unique, OATS sévère, refus de participation)

Au total 240 receveuses d’ovocytes ont été randomisées le jour du TE

La préparation endométriale était faite selon un cycle substitué avec blocage par Deca 3.75mg suivi d’Oestradiol valérate 6mg. Dans le cas où les receveuses n’avaient pas de cycle le décapeptyl n’était pas réalisé.

Les donneuses étaient stimulées selon un protocole long avec des doses de gonadotrophines de 150 à 300UI puis déclenchées par rHcg 36h avant la ponction ovocytaire.

Les embryons sont transférés à J3 ou bien au stade blastocyste J5/J6. Un transfert à blanc était systématiquement réalisé immédiatement avant le transfert embryonnaire. Le transfert était écho guidé effectué à l’aide d’un cathéter de wallace. Les embryons étaient déposés à 1-2cm du fond utérin. Le cathéter est systématiquement vérifié en fin d’intervention.

Une fois le transfert terminé les patientes du groupe contrôle (R) étaient transférées dans une pièce différente pour se reposer ; alors que les 120 patientes du groupe sans repos (NR) se levaient immédiatement et marchaient.

Le soutien de la phase lutéale était maintenu jusqu’au test de grossesse.

Le suivi était ensuite assuré jusqu’à l’accouchement.

 

Résultats/ Discussion

Les caractéristiques des receveuses et des donneuses étaient similaires dans les deux groupes Le taux de fécondation est également similaire dans les 2 groupes (Tableau 1).

Seulement 2 patientes ont eu un transfert difficile et 5 patientes ont dû refaire un 2nd transfert immédiatement, un embryon ayant été retrouvé dans le cathéter après le premier transfert.

 

Le taux d’implantation était supérieur dans le groupe de patiente qui ne s’était pas reposé(NR) mais n’atteint pas la significativité.

 

Le taux de grossesse biochimique était supérieur dans le groupe NR par contre le taux de fausse couche spontané est supérieur dans le groupe R Le taux de naissance était significativement supérieur dans le groupe NR comparé au groupe R. Les paramètres néonataux étaient les mêmes dans les 2 groupes.

 

Il s’agit d’une étude originale, à noter qu’un travail sur 406 cas de 2005 où les patientes avait le choix de se lever ou bien de se reposer allait ans le même sens. Les auteurs suspectaient que les patientes qui choisissaient de se lever rapidement avaient un meilleur moral, étaient plus confiantes dans le résultat final, moins stressées ce qui aurait pu également influencer le résultat.

Ainsi la recommandation de se lever immédiatement après le transfert pourrait réduire le stress des patientes qui s’inquiètent des conséquences du moindre effort physique.

En conclusion, un repos de 10mn allongé après le transfert ne semble avoir aucun intérêt voire même avoir une influence négative sur les taux de grossesse.

 

 

 

 

 

Points faibles

Un grand nombre de critères d’exclusions (dont les eSET ) sans explication

L’étude ne s’est appliquée qu’aux receveuses d’ovocyte avec préparation endométriale par cycle substitué.

Points forts

Originalité de l’étude

Effectif comparable avec une cohorte homogène

Pas de pertes durant le suivi

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by 6cellules - dans Un peu de science
commenter cet article

commentaires

fabienne 10/09/2013 12:45

déroutant!
chacune son choix! sans se prendre la tête pcq sinon on va devenir dingue...

copie des recommandations de ma clinique espagnole ;-)
"Les instructions après le transfert:
Buvez beaucoup d'eau pendant les 5 jours suivant le transfert pour maintenir une bonne circulation sanguine nécessaire pour votre utérus (la nidation se terminer vers le 11ème jour de
l'embryon)

Le jour du transfert, nous vous conseillons de vous reposer en restant allongée, pendant 24h afin de faciliter la nidation des embryons.

Ensuite, vous pourrez mener une vie normale mais nous vous déconseillons de faire de gros efforts (par ex. soulever des objets lourds, etc.) pendant une semaine.

Les bains, la natation, le jacuzzis sont formellement déconseillés pendant 5 jours après le transfert. Vous pouvez cependant vous doucher. (attendre 24h)

Pas de relation sexuelle pendant 7 jours après le transfert d'embryons"

En 2009, j'avais eu les mêmes recommandations d'une ostéo travaillant avec l'hopital C à Paris.

Que faire? Qui croire?
moi, je me repose pcq je suis trèsss fatiguée et je me lève faire pipi souvent puisque je bois beacouppppppppppppp ;-)

Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives