Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 17:01

Une étude sur le risque de cancer chez les enfants nés par PMA. Quid de ces risques là chez les femmes subissant des protocoles PMA ? A l'heure actuelle, aucun risque supérieur n'est clairement démontré mais ces traitements lourds et souvent répétés (malheureusement) laissent des traces...

 

 

Pas de « sur risque » global de cancer chez les enfants nés par PMA

 

À l’heure actuelle, on compte plus de 5 millions de personnes nées par procréation médicalement assistée (PMA) dans le monde. La découverte d’altérations épigénétiques dans les embryons humains, le sang du cordon et le placenta après PMA a fait craindre une éventuelle augmentation du risque de cancer dans cette population. On sait en effet que les mécanismes épigénétiques jouent un rôle important dans la carcinogenèse à la fois de façon indépendante et via des troubles de l’empreinte génomique. Ce risque potentiel de cancer a fait l’objet d’une grande étude de population britannique menée sur 106 013 enfants nés par PMA entre janvier 1992 et décembre 2008.

 

Au cours du suivi, qui a duré en moyenne 6,6 ans, 108 cas de cancer ont été identifiés dans la cohorte contre 109,7 cas attendus (ratio standardisé d'incidence – RSI – 0,98). Comparés aux enfants conçus naturellement, ceux nés après PMA ne présentent pas de risque accru pour la plupart des cancers : leucémie, neuroblastome, rétinoblastome, tumeurs du système nerveux central, cancer rénal et tumeurs à cellules germinales (RSI de 0,56 à 0,98 selon le type de cancer). Une association entre la PMA et le risque de cancer a été retrouvée uniquement pour l’hépatoblastome (RSI 3,64 ; p = 0,02) et le rabdomyosarcome (RSI 2,62 ; p = 0,02).

 

Le risque accru d’hépatoblastome est lié au petit poids de naissance : le RSI est de 10,29 pour les enfants nés avec moins de 2 500 g et atteint 56,95 dans le groupe des moins de 1 000 g. Ce facteur n’a pas d’impact sur le risque de rhabdomyosarcome. Les auteurs précisent que le « sur risque » absolu pour ces deux types de cancers rares est faible (6,21 cas pour 1 million de personnes-année pour l’hépatoblastome et 8,82 pour le rhabdomyosarcome). Un résultat qui doit être interprété avec prudence, estiment-ils, en soulignant que l’association observée avec la PMA ne prouve pas le lien de causalité. Aucun des 16 enfants atteints n’avait de troubles de l’empreinte génomique ou de pathologie liée à ces troubles.

 

Les résultats de cette large étude de cohorte sont donc rassurants : il n’y a pas d’augmentation du risque global de cancer chez les enfants de moins de 15 ans nés par PMA.

 

 

Revue de presse JIM / Dr Laure Labaune

 

Williams CL et coll. : Cancer Risk among Children Born after Assisted Conception. N Engl J Med. 2013 ;369:1819-27.

Partager cet article

Repost 0
Published by 6cellules - dans Un peu de science
commenter cet article

commentaires

Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives