Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 15:15

Une étude qui pourrait permettre de comprendre (et traiter) certaines fausse-couches à répétition. Une histoire de cytokines et de processus inflammatoires induits. Ou comment une fenêtre de fertilité trop longue peut être en fait néfaste aux embryons. Décidemment, le corps humain est une machinerie bien complexe...

 

FERTILITÉ: Des fausses couches associées à une fenêtre de fécondité prolongée

SantéLog / PLoS ONE

 

Certaines fausses couches à répétition liées à une fenêtre de fécondité mensuelle dysfonctionnelle, c’est la conclusion de cette étude de l’Université de Warwick. Ces données publiées dans l’édition du 27 décembre de la revue PLoS ONE apportent un nouvel éclairage sur les mécanismes qui déterminent le moment et la durée de la fenêtre de fertilité dans le cycle, et leurs implications les risques de fausse couche.

 

L'étude, dirigée par les Prs Jan Brosens et Siobhan Quenby du Département Santé de la reproduction de la Warwick Medical School montre comment la libération de la cytokine IL-33 et l'activation de son récepteur (ST2) dans les cellules dans l'utérus induit une réponse inflammatoire qui va contrôler ce délai de 2 à 3 jours de fertilité dans le cycle. Chez les patientes ayant des antécédents de fausses couches récurrentes, on savait déjà cette réponse inflammatoire prolongée. Mais lorsque la fenêtre de fertilité reste ouverte trop longtemps, les embryons s’implantent alors dans un environnement inadapté à la grossesse, ce qui conduit à la fausse couche.

 

Cette découverte a des implications cliniques très importantes pour les femmes qui subissent ces fausses couches à répétition. La voie IL-33/ST2 était déjà considérée comme l'une des principales cibles pour les interventions thérapeutiques dans la maladie d'Alzheimer, les maladies cardiovasculaires, l'obésité, l'asthme et d'autres maladies auto-immunes, précise le Pr Quenby, qui suggère que cette même voie dans l'utérus pourrait être ciblée pour réguler la fenêtre de fertilité et prévenir ainsi les fausses couches. Une découverte passionnante qui laisse espérer, concluent les auteurs, de nouveaux traitements pour un groupe de femmes pour qui il n'y a actuellement aucune aide possible.

 

Source: PLoS ONE 27 Dec 2012 10.1371/journal.pone.0052252 Disordered IL-33/ST2 Activation in Decidualizing Stromal Cells Prolongs Uterine Receptivity in Women with Recurrent Pregnancy Loss

Partager cet article

Repost 0
Published by 6cellules - dans Un peu de science
commenter cet article

commentaires

Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives