Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 15:01


Avec quelques jours de retard, résumé des deux derniers rdv PMA, à Paris et ici. Entre espoir et désespoir, entre envie de se battre et découragement...

 

1- Les pistes parisiennes

Commençons par parler du rdv parisien chez "Docteur Accroche", celle rencontrée par Lilou qui avait rdv quelques heures après moi et croisée dans la salle d'attente. On aurait du affrêter un avion de PMettes en goguette !!

Premières impressions: Une clinique qui ne ressemble pas du tout à notre centre au niveau ambiance, et surtout un contact, tant avec la secrétaire qu'avec la médecin qui a encore moins rien à voir avec ce qui se passe ici non plus !! Passons...
Première étape: décrire un peu notre dossier et notre passif, combien d'embryons, combien de transferts etc. Puis écho, matériel performant et moderne, elle calcule un tas de paramètres, confirme, chiffres à la clef que mon endomètre est tout/trop petit. Volume de 0.93, la normale se situe au dessus de 2. Merci le Distilbène... On change  de salle, s'habiller, se déshabiller mais j'ai l'habitude et j'avais mis un pantalon (pas de collants, maline la fille !!). Direction le prélèvement endométrial, douloureux mais je m'attendais à pire et surtout je n'ai pas l'habitude qu'un praticien demande de signaler dès qu'on a mal et qu'elle arrêtera le temps que la douleur s'atténue! Un vrai rêve, enfin pas tout à fait quand même et j'avais un peu chaud tellement cette sensation d'aspiration/tension/brulûres à l'intérieur est désagréable !!! Bref, ça se passe...
Brève discussion une fois que tout cela est terminé avec conseils et prescriptions à la clef. Résultats dans un mois pour connaître le bilan immunlogique que permet le prélèvement d'endomètre (la vision immuno est importante car la grossesse est en fait une exception bizarre sur le plan immunologique car l'embryon/fœtus est toléré par le corps de la femme alors qu'il devrait être reconnu comme étranger selon les lois immunitaires classiques). Cette médecin/chercheur qui développe une approche assez innovante s'intéresse en effet aux relations entre la matrice utérine et l'embryon et essaie de comprendre et de trouver des solutions en cas d'échecs d'implantation ou fausse-couches répétés. En gros, ces résultats immuno pourront indiquer si une éventuelle réaction immunitaire
néfaste peut expliquer les non-accroches et les échecs de FIV. Ceci sous réserve que le prélèvement ait bien été fait dans la fenêtre d'implantation, ce qui n'est pas certain (on le sait après analyse du morceau d'endomètre prélevé, l'idée de devoir recommencer m'enchante...).
En attendant une ordonnance béton pour booster mon endomètre trop riquiqui: vitamine E, l'éternel aspegic et un autre médicament plus exotique (elle prévient "vous n'allez pas comprendre pourquoi je vous le prescris", au moins elle a conscience que la PMette n'est pas un patient passif et que la PMette s'informe !!). En espérant que ce traitement de longue durée puisse permettre d'améliorer les paramètres de l'endomètre (saloperie d'endomètre). Car en effet, ce premier traitement est sur le long terme, à renouveler pendant 3 mois. Vous l'aurez compris: le tec n'est pas pour
demain... Et elle déconseille vivement de se précipiter pour le faire !
Reste une épineuse question: si les préconisations de Docteur Accroche indiquent par exemple de faire un transfert sur cycle naturel ou avec tel ou tel traitement pré-transfert ou lors du transfert, on fait comment pour briefer notre centre d'égocentriques qui nous jetteraient dehors illico s'ils savaient qu'on ose aller prendre avis aileurs ?! Grand Dieu ne s'en remettrait pas !!!  En cachette ? Ne pas prendre leur traitement (au fait toujours pas reçu le protocole ni le compte-rendu de la précédente tentative, ça fait plus d'un mois...) et faire selon les conseils parisiens ? Ou partir,
nos embryons sous le bras, faire le transfert à Paris ?

2- Le coup de massue d'ici

Suite vendredi donc au retour de mon déplacement pro qui suivait Paris. Rdv pour une écho approfondie avec le spécialiste des échos de pointe de la ville. Celui dont la salle d'attente est si mal fréquentée... Après 40 mn d'attente difficile, examen attentif de mon intérieur par cet homme assez humain. Qui toussote d'un air embêté en mesurant, regardant, calculant. Verdict: endomètre d'un volume de 0.9, concordant avec la mesure parisienne. Toujours aussi bas donc... Et selon lui, et en réponse à mes questions, c'est un facteur prédictif crucial de non-accroche. Et c'est donc utile pour prendre la décision de savoir quand arrêter les essais, les fiv étant, comme il l'a rappelé devant moi, pas bonne pour notre santé à nous les femmes... Et car, comme il l'a rappelé aussi, aucun traitement ou technique n'ont réellement montré une efficacite pour améliorer l'implantation. On ne sait pas faire... Et on revient donc sur la rengaine du "on va pas s'acharner"... J'ai forcément essuyé pudiquement quelques larmes devant lui quand il a dit ça. Il avait l'air toujours aussi embêté, ne sachant comment réagir ni quoi dire visiblement pour ne pas en rajouter mais sans vouloir non plus me rassurer et me faire croire à des chimères. A ma question: "avez vous deja vu des grossesses aboutir avec de tels paramètres", il m'a répondu que cette technique d'imagerie fine était trop récente pour qu'il ait du recul. Voila qui est dit mais il ne m'a donc pas dit qu'il en avait vu ne serait-ce qu'1 ou 2, cela m'aurait suffi pour repartir avec un chouilla d'espoir. Mais non... Formalités expédiées avec la secrétaire, je paie (80€ l'echo quand même) et je suis sortie presque en courant pour aller pleurer dans la rue.

Voilà, Docteur Accroche de Paris a t-elle de vraies (bonnes) raisons d'espérer que son traitement marche ? Devons nous accrocher à son avis qui ne semblait pas considérer la situation comme rédhibitoire ? Ou faut-il ouvrir les yeux et comprendre que dans la mesure où on cumule infertilité d'abord masculine (d'où les FIV-ICSI et donc pas possible d'essayer tous les mois, si on exclut la catégorie miracle sous la couette bien sûr) et problème d'accroche et d'utérus, il faut cesser d'y croire avec des chances aussi nulles et passer à autre chose (ah oui à quoi ????)

En attendant j'ai bien sûr commencé le traitement parisien et prend consciencieusement mes 4 comprimés et mon aspegic du matin. Espoir (aussi tenu soit-il) quand tu nous tiens...

Partager cet article

Repost 0
Published by 6cellules - dans Entre 2 FIV
commenter cet article

commentaires

Pénélope6 28/10/2012 18:32

Espoir et Paris....Moi je suis pour. Question organisation ça risque d'être chaud mais bon c'est pour la bonne cause...:-)
Bises

6cellules 31/10/2012 17:38



Traitement en cours, les questions d'organisation seront selon le résultat...Merci bises



danslalueurdelavie 24/10/2012 11:54

moi aussi je dis direction Paris! et je me le disais même avant d'avoir lu ton second compte-rendu.
Je pense que cette médecin elle sais de quoi elle parle sinon elle ne te ferait pas prendre tout ça.
Ne te fie pas à l'autre : c'est tellement le flou artistique dans ce domaine, et spécialement concernant l'implantation, que bcp préfèrent dire "non, pas de chance" que de vraiment tenter, et selon
moi pour 2 raisons : 1. Ils ne savent pas, n'ont pas d'idée et ne veulent surtout pas l'admettre 2. Ils s'accrochent à leurs taux de réussite et si t'as pas 21 ans et demi, des ovocytes +++ et des
zozos +++ ils ne t'accordent que peu d'attention.
J'ai eu affaire à de nombreux débiles dans ce genre, alors fais moi confiance, direction la médecin parisienne! je la sens bien!
courage ma belle
bises

barbidou 24/10/2012 10:35

Je pense vers l'espoir moi aussi et vers Paris même si la logistique et l'organisation risquent d'être compliquée...
Et aller vers l'espoir, c'est toujours une chance de plus.
Bisous

6cellules 24/10/2012 11:32



De l'espoir, de l'espoir, c'est ce qui aide à tenir le coup... Mais il faut qu'il y ait quelque chose au bout ! Bisou pour toi aussi, dis toi que c'est raté signigie que ce n'était pas le bon
moment ! la prochaine fois sera mieux (la bonne ? je te le souhaite)



MarGaux 23/10/2012 10:54

Moi je penche également pour l'espoir...
Bon courage à toi.
Bisous

6cellules 24/10/2012 11:32



Merci... Bisous



Lilou 23/10/2012 10:41

la parisienne qui m'a filé les coordonnées du doc Accroche avait un volume de 1,2. Elle a mis 5 mois pour repasser au dessus de 2.
Elle n'avait eu aucune accroche en 5 FIV (transfert de beaux ou moyens embryons). A sa FIV6 (1ère fois avec le doc Accroche), elle est enceinte de 1 bébé, malgré un transfert de 2 embryons très
moyens! Alors, oui, les espoirs sont permis!
Concernant l'infertilité masculine, je suis comme toi et d'autres, je me pose la question...

Commençons par attendre les résultats de la biopsie.
Je t'embrasse

6cellules 24/10/2012 11:33



5 mois... Attendre, attendre encore et toujours... Espérons que le traitement sera efficace et que la suite sera aussi prometteuse que celle de la parisienne qui t'a donné le contact... Apo



Kaymet 23/10/2012 08:50

Je pense aussi qu'il faut se tourner vers l'espoir - si le 'Docteur Accroche' pense que c'est possible, il ne va pas dire ça pour te faire plaisir, c'est qu'il le pense vraiment.
Courage Apo, je t'embrasse fort.

6cellules 24/10/2012 11:35



Je tâche de faire le plein de courage avec ce que vous m'envoyez ! Vous pouvez d'ailleurs envoyer un peu de patience aussi, j'en ai besoin... Courage à toi aussi, je pense bien fort à toi et
j'espère que tu te releveras vite pour encore mieux rebondir et transformer l'essai (jargon local...). Bises. APo



la fille 22/10/2012 23:08

Choix difficile mais ça peut valoir le coup de tenter le coup avec les Parigos. Ça ne me parait pas être de l'acharnement. Je t'embrasse.

6cellules 24/10/2012 11:36



Et puis une FIV à Paris = plein de possibilités de shopping TPMG pour passer le temps... ? Non ? Merci de tes encouragements et j'espère que cela va aller pour toi et n'être qu'une petite
frayeur... Courage aussi APo



Lulu 22/10/2012 22:53

Option espoir parisien !!! Allez, il faut tout tenter, même si l'espoir est minime, il faut tenter. Et si c'était l'ultime chance, hein ?

Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives