Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 11:41

Coup de geule ! Lu ce matin... L'Academie de médecine enquête sur le ressenti sur l'AMP en France des couples... homosexuels. Et, euh, le ressenti des couples hétéros, ça compte pas, hein ? Avez vous entendu parler d'une enquête de ce type pour les hétéros, sur nos besoins et comment se passe la PMA ?? Non, hein ? Hallucinant ?! Et pourtant je suis absolument gay-friendly mais là, cela rejoint malheureusement une tribune coup de gueule que j'ai écrit l'autre jour et pas encore publiée sur le sectarisme qu'on voit naitre de la part des associations gays pour leur PMA à eux... 

Et puis je note un terme "l'ouverture éventuelle de la PMA et de la GPA à des indications non médicales». Ah bon, parce que la GPA pour raisons médicales est autorisée en France ??

 

En tout cas, encore des amalgames divers et variés dans la presse et la confirmation, si besoin était, qu'un collectif comme BAMP était plus que nécessaire !

 

« PMA et GPA : l'enquête secrète de l'Académie de médecine »

Le Figaro

 

C’est ce que titre Le Figaro, qui évoque sur sa Une « la nouvelle offensive des partisans » de la procréation médicalement assistée et de la gestation pour autrui. Le journal explique que l’Académie « mène une enquête sur les attentes des couples homosexuels auprès des gynécologues obstétriciens ».

 

Le Figaro observe ainsi sur une double page qu'« en matière d'éthique médicale l'initiative est inédite. Un questionnaire portant sur leur expérience et leur opinion sur l'assistance médicale à la procréation pour les couples de même sexe vient d'être adressé aux gynécologues obstétriciens par l'Académie nationale de médecine. Cette «enquête confidentielle», menée «notamment» pour le compte de l'Académie […] et avec l'aide du Collège national des gynécologues obstétriciens français, s'inscrit dans le cadre d'un «groupe de réflexion sur l'ouverture éventuelle de la PMA et de la GPA à des indications non médicales». Un rapport prenant en compte les résultats de cette enquête […] sera rédigé avant la fin de 2013… », précise le quotidien.

Dans leur lettre adressée aux praticiens, les Prs Pierre Jouannet et Roger Henrion écrivent ainsi : « Lors des débats (sur la loi Taubira, NDLR), les possibilités d'ouvrir l'accès de ces couples à la PMA et à la gestation pour autrui ont régulièrement été évoquées. Ces possibilités seront peut-être prévues dans de prochains projets de loi après un débat qui devrait être organisé sur le sujet, notamment par le Comité consultatif national d'éthique ».

« Quant au questionnaire, il porte sur le nombre de «couples homosexuels souhaitant devenir parents» reçus en 2011 et en 2012 et les «types de demande» (PMA ou GPA, en France ou à l'étranger). Il se termine par les questions: «Pensez-vous que la PMA devrait être accessible aux couples homosexuels en France? Si oui, devrait-elle être prise en charge par les caisses d'assurance-maladie?». Sont ensuite demandés des renseignements sur l'âge et le lieu d'exercice du médecin, qui peut rester anonyme », indique Le Figaro.

Le journal remarque que ce questionnaire « sème le trouble et suscite de vives réactions », et cite un gynécologue obstétricien : « C'est un scandale invraisemblable ! On nous demande carrément si on transgresse la loi ! Et si on est pour la PMA et la GPA pour les homosexuels ! Tout cela émanant d'une haute instance morale qui a pour vocation de conseiller le gouvernement…».

« Le médecin qui fraude et qui reçoit cela, il est déculpabilisé ! Il y a donc une volonté de préparer les esprits, de dire “puisque ça se passe à l'étranger, pourquoi pas en France ?”, puis de mettre la loi en accord avec certaines pratiques marginales », poursuit le praticien. Le Pr Jouannet répond qu’« il est légitime de savoir si des médecins sont consultés par des couples du même sexe et comment ils réagissent ! Cette enquête étant confidentielle, je ne veux pas polémiquer ».

Le Figaro observe par ailleurs qu’« un site Internet pour aider les homosexuels à trouver des professionnels dans le domaine du droit et de la santé voit le jour ». Le journal cite Stéphane Cola, fondateur d’AvocatsGayFriendly.fr, qui déclare qu’« il y a un vrai besoin. Environ 10.000 personnes effectuent chaque mois une recherche sur Internet pour trouver un “avocat gay friendly”. Et près de 14.000 personnes tapent “médecin gay ou gay-friendly”, sur Google. Jusqu'ici, cette recherche restait infructueuse ». Le quotidien indique qu’« en septembre, son annuaire d'avocats s'enrichira d'une liste de médecins gay-friendly ».

 

« PMA, une enquête de l’Académie de médecine suscite la polémique »

La Croix

 

La Croix note à son tour qu’« un questionnaire a été envoyé à plusieurs milliers de gynécologues pour connaître leurs pratiques concernant les couples de même sexe désirant un enfant ». Le journal observe que l’enquête « serait peut-être passée inaperçue en d’autres temps. Mais dans le contexte de crispation qui perdure après l’adoption de la loi sur le «mariage pour tous», elle suscite des inquiétudes sur une éventuelle ouverture de la PMA aux couples de femmes ».

La Croix rappelle que « tout a commencé en janvier par la création, au sein de l’Académie de médecine, d’un groupe de réflexion coordonné par Roger Henrion «sur l’ouverture éventuelle» de la PMA «à des indications non médicales», ainsi que sur la gestation pour autrui. Dans le cadre de ce travail, l’Académie a jugé utile d’envoyer à plusieurs milliers de gynécologues un questionnaire afin de connaître leurs pratiques ».

« Pour les opposants au «mariage pour tous» et à ses conséquences sur la filiation, une telle initiative suffit à mettre de l’huile sur le feu. […] Pour le président du Collège national des gynécologues, Bernard Hédon, «il est souhaitable que l’Académie réfléchisse à de tels sujets». Et la polémique née hier, après la publication de l’information dans Le Figaro, est «stupide» », continue le journal.

La Croix ajoute que « Roger Henrion se dit stupéfait d’une telle controverse, observant que «mener une enquête ne préjuge en rien des conclusions du groupe de réflexion». Les recommandations de l’Académie de médecine à ce sujet […] sont attendues fin 2013, avant l’avis du Comité national d’éthique. Roger Henrion rappelle en outre que, en 2009, l’Académie s’était prononcée contre la gestation pour autrui ».

Partager cet article

Repost 0
Published by 6cellules - dans pH2 - pH9
commenter cet article

commentaires

Lily 07/08/2013 14:25

Je n'avais pas lu ton billet.
Ce qui est fou, c'est qu'une fois de plus, le dossier pma est confié à des personnes qui ne maîtrisent pas le sujet, qui n'ont aucune idée de ce qu'est la pma en France actuellement, car sinon ils
me semblent que la logique voudrait qu'on interroge d'abord les couples qui ont eu ou ont encore une expérience en pma. Sauf si bien sûr on estime que tout va bien en pmaland...
Bises.
Lily.

Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives