Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 13:15

Suite des chroniques de la vie d'une PMette ordinaire. Entre annonces des uns et des autres. Entre vies qui bougent et impression d'être, nous, immobiles au bord du chemin... Le chemin de la PMA, en stand-by pour cause d'endomètre à booster, le chemin de la vie qui donne envie de faire des projets, comme, par exemple, acheter un nouvel appart... mais si la 3e chambre, pourtant belle et grande, devait rester vide ?

 

Ce matin, réunion hebdomadaire avec une structure pour qui je travaille depuis quelques années. Une équipe majoritairement de filles (sauf le boss !) plutôt jeunes. Je m'étais alertée il y a quelques mois du petit ventre de l'une, mais avais été rassurée de la voir picoler à un apéro qui avait suivi. Fausse alerte. Et là, ce matin, début de réunion, et l'une qui prend de grands airs pour annoncer une grande nouvelle... j'ai au début cru qu'elle allait évoquer qu'elle partait ailleurs ... mais non, vous avez deviné, elle est enceinte ! Great ! Me suis sentie toute bête, bredouillant un "ah, bien" qui se voulait souriant. Autant vous dire que ces clients ne sont pas au courant de ma situation, de mes essais, de ma vie. J'avais du inventer une excuse lors d'une FIV pour ne pas venir à une réunion qui tombait en pleine fenêtre d'implantation (journées sans voiture dans mon centre), et l'une qui me sort "mais pas souci, on peut passer te chercher" croyant que c'était un souci mécanique, bref...

 

Il y a deux jours, sur une soirée "networking", j'entends quelqu'un s'exclamer face à une connaissance de travail: "ah, c'est le premier? c'est chouette alors... Et il fait ses nuits ?" et blablabla. Discutant plus tard avec cet heureux nouveau papa (la dernière fois que j'avais discuté un peu perso avec lui il n'y a pas si longtemps, il était célibataire ou voyait très vaguement quelqu'un), j'ai fait comme si je n'avais rien entendu, et rien dit. Pas pu. Pas la force de faire semblant, de cacher ce que ressens. Alors je me tais.

Et puis que dire ? "Félicitations" (pour vous être envoyé en l'air avec succès), "je suis heureuse pour toi" (avec un relent d'amertume/jalousie -puisqu'il faut bien dire la vérité) ? Bref, je n'ai pas envie de sortir les banalités affligeantes qu'on est censé sortir en pareil cas. C'est ma résistance à moi au fait que les gens pensent que tout le monde va se réjouir pour eux, que la société considère ces nouvelles, pourtant privées, comme bien commun de l'humanité. De toutes façons, très franchement, les annonces de grossesse / naissance, soit ce sont celles de proches et donc on en sait plus sur les gens, leur parcours et on peut effectivement se réjouir pour eux et leur parler de ce qu'on vit et des sentiments contradictoires lors de ces annonces, soit ce ne sont que des connaissances, et franchement, on s'en contrefout, non, qu'ils se reproduisent ou pas ?

 

En attendant, voilà, la vie des autres est bien remplie et la mienne, ben, elle est remplie de fenêtres d'implantation qui restent béantes... cette terrible impression de rester sur le bord du chemin, de voir les mois, les années qui passent (teasing: bientôt 1 an depuis la 1ere piqûre de FIV1, l'occasion d'un bilan non ?), de se regarder vivre en attendant de vivre vraiment, de meubler sans trop oser s'engager dans telle ou telle voie, au cas où. Pour une maison, pour des opportunités professionnelles. Oh bien sûr, d'un oeil extérieur, je dois avoir l'air de faire plein de choses et beaucoup me disent "oh mais tu n'arrêtes pas, de voyager, de ci de ça", mais au fond, l'impression qu'il y a un grand vide... Le même vide, qui, sans doute et sans qu'on en parle trop, fait que l'autre jour, au milieu d'un film et de l'incontournable pause pub (et vlan plein de bébés potelés qui courent en couches-culottes), on s'est serré fort la main avec Mr A et que j'ai vu une larme couler sur sa joue...

 

Finalement, moi qui n'ai toujours pas répondu aux couples de "copains" qui m'ont annoncé la naissance de leur 3e récemment, (après tout, ils n'avaient pas répondu à mes voeux en janvier), j'ai trouvé: "merci pour cette annonce et de m'avoir au moins épargné celle de l'annonce de grossesse". ps: Allez vous faire foutre, les fertiles.

 

De mon côté, j'enchaine avec une autre réunion à 14h. Jamais 2 sans 3 ? Ah mais j'oubliais, la dernière fois, il y en a une qui n'était pas là, car elle était chez le pédiatre parce que son mioche avait je ne sais quoi. Bref une affaire d'état visiblement...

 

C'était le billet de (mauvaise) humeur du jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by 6cellules - dans Entre 2 FIV
commenter cet article

commentaires

Lily 11/11/2012 12:44

Comme je te comprends... Moi, j'appréhende mon retour au travail demain car j'ai une collègue enceinte de 3 mois et je ne sais pas du tout comment je vais réagir. Elle n'est pas au courant pour mon
parcours pma car nous ne nous connaissons que depuis septembre. Mais visiblement nous étions assez intimes pour qu'elle me parle de son début de grossesse... Pas facile de faire face à ça, je n'ai
toujours pas la recette. J'espère qu'un jour toi aussi tu discuteras de couches et de tétines à tes réunions de travail !
Bises.
Lily.

Lulu 09/11/2012 13:35

Moi, je vois aussi du positif dans tout cela.
Vous avancez, d'une façon ou d'une autre, même si tu as l'impression de ne pas avancer.
Ça ne vous a pas empêchés de faire des projets (comme celui d'acheter). Nous, nous restons dans notre (joli, certes, mais petit) 2 pièces, tellement nous sommes bloqués et nous avons (peut-être ?)
peur.
Vous faites des projets et c'est très encourageant !
Et puis rien n'empêche un joli petit miracle avec cette prochaine tentative. Je te souhaite de tout cœur !

eve 09/11/2012 09:59

C'est une petite période à se repréparer et bientôt il y aura le nouvel essai.je sais combien on se sent impuissante par moment et c'est vrai il faut se plonger dans des projets pour un peu
décompresser,oui il faut la troisième chambre et garder la positive attitude !à bientôt bisous

Loosequeen 09/11/2012 08:59

Je sais ce que tu ressens, cette impression de regarder les voitures passées sur le bord de l'autoroute, de voir tout le monter dans le train sauf toi... Vis cette période de mauvaise humeur parce
que tu y as droit, parce que c'est bien normal et surtout, ne te force pas à être autrement.
Ta vie n'est pas vide, elle n'est simplement pas pleine de ce que tu désires le plus. Et ça ne veut pas dire que les choses ne changeront jamais.
Je t'embrasse et t'envoie plein de courage.

6cellules 16/11/2012 09:54


Merci Loosequeen. Oui ma vie n'est pas vide, il y a nous d'eux, notre amour mais j'ai enfin compris que quand deux personnes s'aiment elles ont parfois envie justement de devenir 3 et de fonder une
famille. Et au momen toi je le comprends je sais aussi que cela ne sera peut être pas possible... Merci et bonne dernière ligne droite atoi, bientôt le bout du tunnel !


Pénélope6 09/11/2012 01:17

C'est la période "mauvaise humeur" en ce qui nous concerne.Je suis dans le même état d'esprit que toi (si ça peut te rassurer).
Tu sais, j'ai acheté un appartement avec mon mari en 2008 et je voulais une 3ème chambre (la deuxième étant prévue pour mon charmant beau-fils), nous sommes en 2012 et la chambre reste vide
(d'ailleurs je l'appelle "la pièce")...par contre ma copine a fait la même chose mais elle, elle est tombée enceinte les deux doigts dans le nez (C'est pas juste grrrr!). Mais même si cette
"chambre" reste vide, je ne la regrette pas car j'adore cet appartement et surtout je n'aurai pas pu l' acheter sans...alors je pense que tu devrais prévoir cette 3ème chambre car j'espère que la
vie te fera un beau cadeau un de ces jours....faut y croire Apo. Je t'embrasse.

6cellules 16/11/2012 09:51


Oui oui, ce potentiel bébé est peut être un anxieux qui angoisse de débarquer si n'est pas sur d'avoir sa chambre ? Ça doit être ça ! Notre pb commun est aussi cette histoire de 2ème/3ème chambre
qui complique encore tout le vécu et le (mal) ressenti sur tout ce chemin de croix comme on dit... Je te souhaite une pièce qui devienne enfin chambre aussi !


Un Blog De Fiv...

  • : 6cellules
  • : Un blog de FIV, entre difficultés, doutes et espoirs. Et avec des infos scientifiques sur l'AMP
  • Contact

A Propos De Nous

  • 6cellules
  • A & A, 40 ans et des poussières, trouver, un peu tard, l'amour de sa vie et avoir envie d'un enfant. Mais un cancer il y a 10 ans et distilbène in utero... Se battre contre l'adversité, s'essouffler, s'aimer en espérant le meilleur...

Recherche

Archives